Orientations théoriques, TCC et EMDR

J’utilise principalement l’approche EMDR et la thérapie cognitivo-comportementale (TCC).

Orientations théoriques

Avant même de connaître le concept de résilience de Boris Cyrulnick, je croyais déjà que les clients savent ce qui est bon à leur rétablissement. Souvent, ils ont besoin de se faire valider, de se faire épauler, de voir dans les yeux du thérapeute qu’ils ont de la valeur, et que ce qu’ils ressentent dans leur corps et leurs émotions est valable.

Ils savent, au fond d’eux, quelles sont les meilleures décisions à prendre et quels sont les changements qu’ils doivent effectuer dans leur vie afin de se sentir mieux. Une résistance incroyable les maintient malgré eux dans leur connu inconfortable. En ce sens, l’orientation cognitive-comportementale dans toutes ses variantes est une approche précieuse et riche que je possède dans mon coffre à outils.

D’autres fois, il faut aider votre cerveau à traverser les chocs de la vie et ses traumatismes. En effet, après un événement-choc ou traumatisant au plan psychique, il est fréquent qu’une personne présente des symptômes tels des flashbacks, des crises de panique, des cauchemars. Aussi, des stratégies d’évitement sont mises en place presque qu’à l’insu de la personne elle-même, afin de se protéger de tout risque éventuel de revivre une situation-choc similaire à celle vécue. Toute l’information liée à l’événement est stockée dans le cerveau, sans être digérée…ce qui fait dire à la personne : « c’est comme si c’était hier ».

La thérapie EMDR stimule les mécanismes neurologiques en accélérant le retraitement de l’événement traumatique afin que votre cerveau retrouve sa pleine capacité à faire ce qu’il fait si bien pour vous, soit vous diriger vers ce qui le mieux pour vous. C’est pourquoi la thérapie EMDR m’a tellement interpellée.

Consultez mes services offertsdécouvrez mon parcours professionnel et personnel ou contactez moi pour plus d’informations.