Thérapie EMDR

Qu’est-ce que la thérapie EMDR?

Le « Eye Movement Desensitization ans Reprocessing (EMDR) » est une approche thérapeutique qui a fait l’objet de beaucoup de recherches. Son efficacité dans le traitement de traumatismes (victime d’accident de voiture, d’agressions sexuelles, de violence conjugale, et tout autre type de violence), et d’autres types de problèmes tels la dépression, l’anxiété, le deuil, le suicide d’un proche ou le diagnostic d’une maladie grave comme le cancer est prouvé par plusieurs études.

Comment fut développée la thérapie EMDR?

En 1987, la psychologue américaine Francine Shapiro découvre par hasard que les mouvements oculaires permettent, sous certaines conditions, de diminuer la détresse associée à des souvenirs perturbateurs. Dre Shapiro publie, en 1989, dans le Journal of Traumatic Stress, les résultats indiquant que l’EMDR traite avec succès des victimes de traumatismes (deuil, violence conjugale, suicide ou cancer d’un proche, etc.). Depuis ce temps, L’EMDR s’est développé et s’est raffiné si bien qu’aujourd’hui, il est constitué de procédures standardisées qui intègrent des éléments de plusieurs approches thérapeutiques.

Comment la thérapie EMDR fonctionne-t-elle?

Lors d’un évènement pénible (violence conjugale, deuil, suicide ou cancer d’un proche, par exemple), la personne est très bouleversée et son cerveau n’intègre pas l’information comme il sait le faire en temps habituel : la situation devient « figée dans le temps ». Lorsque la personne y pense, elle revit les émotions pénibles souvent avec une intensité presque aussi importante qu’au moment de l’évènement : les odeurs, les images, les sons, les pensées négatives, les sensations physiques, etc., demeurent les mêmes. À long terme, ces souvenirs « figés » dans le cerveau risquent d’avoir des effets néfastes qui peuvent interférer avec le fonctionnement quotidien de la personne, sur sa façon de voir son monde et ses relations interpersonnelles.

L’EMDR semble agir directement sur le fonctionnement neurologique en rétablissant la capacité du cerveau à traiter l’information. Ainsi, après les sessions EMDR, les images, les sons, les sensations et les émotions envahissantes initiales ne sont plus réactivés lorsque la personne repense à l’évènement. On se souvient encore de l’évènement, mais sans la détresse intense. On pense que la thérapie EMDR agit de la même manière que la phase de rêve, pendant laquelle les yeux bougent rapidement, ce qui vient faciliter la « digestion » du matériel emmagasiné lors de nos expériences. On peut donc considérer que l’EMDR est une thérapie ayant des bases physiologiques permettant d’en arriver à concevoir les souvenirs perturbateurs sous un angle nouveau et avec moins de détresse.

Est-ce que la thérapie EMDR fonctionne réellement?

Il y aurait vingt études scientifiques contrôlées sur l’EMDR. Leurs résultats indiquent que l’EMDR est efficace pour diminuer ou éliminer les différents symptômes de stress post-traumatique pour la plupart des clients. Souvent, les clients rapportent aussi une amélioration des autres symptômes associés, tel que l’anxiété.

Actuellement, les lignes directrices de l’International Society for Traumatic Stress Studies reconnaissent l’EMDR en tant que thérapie efficace dans le traitement du stress post-traumatique. Il en est également ainsi pour le U.S. Department of Veterans’Affairs and Department of Defense, ainsi que d’autres organisations en santé telle l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

De plus, certaines études ont aussi indiqué que l’EMDR peut être un traitement efficace et rapide. Pour plus d’information, le site web de l’Association internationale de EMDR présente une bibliographie de la recherche portant sur l’EMDR.

Recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour les personnes en état de stress post-traumatique

En août 2013, à Genève, l’OMS recommandait d’orienter les personnes en état de stress post-traumatique vers des traitements spécialisés tels que la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) ou une nouvelle approche dite de désensibilisation et de reprogrammation par les mouvements des yeux (EMDR). Comme la thérapie TCC centrée sur un traumatisme, la thérapie EMDR vise à réduire le sentiment de détresse et à renforcer des cognitions adaptatives liées à l’évènement traumatique. La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) implique une description détaillée de l’évènement, une confrontation directe des croyances, une exposition prolongée à l’évènement et des devoirs tandis que la thérapie EMDR n’exige rien de tel.

*Textes tirés du site EMDR Canada, section définitions et nouvelles.

Consultez mes services offertsdécouvrez mon parcours professionnel et personnel ou contactez moi pour plus d’informations.